Le Purmerend d’antan

Purmerend doit son nom à sa situation géographique, au bout du polder Purmer. Cette colonie de marchands se développa au 15e siècle. Les principales sources de revenus étaient la pêche et la navigation. En 1434, Purmerend obtint son droit municipal. Autrefois, Purmerend comptait deux monastères, dont le plus connu était celui de Saint-Ursule. Ce monastère se trouvait là où se trouve désormais la place Koemarkt. Les monastères ont malheureusement tous les deux disparus.En 1572, les Gueux ‘Watergeuzen’ vainquirent les Espagnols et les moines furent expulsés.Même le château-fort Purmersteijn du 15e siècle ne peut plus être admiré. Il fut démoli en 1741 après s’être délabré.

Château Historique Purmersteijn

Purmerend n’a malheureusement pas su conserver tous ses bâtiments historiques. Comme le Château Fort Purmersteijn de 1410 par exemple, qui ne peut hélas plus être admiré. Mais ce château symbolise une partie essentielle de l’histoire de Purmerend. Il fut bâti à l’époque où le village de fermiers Purmer devint un bourg plus important, dans lequel des marchands et des pêcheurs vinrent également s’installer. Au cours de ce siècle, la région connut non seulement la menace de la mer, mais aussi celle de nombreux pillards. Le comte Guillaume VI était à l’époque le seigneur en Waterland et son trésorier Willem Eggert dut rétablir l’ordre dans la région. A partir de 1410, il fit construire en trois ans un château fort à l’endroit où la route entre Amsterdam et Hoorn traversait la rivière. Willem Eggert mourut en 1417et après lui douze autres seigneurs furent successivement en charge de Purmerend. Ces propriétaires n’étaient pas souvent vus au château. Purmersteijn ne servait en effet pas vraiment d’habitation, mais plutôt de centre d’administration et de tribunal. Le dernier seigneur de Purmersteijn fut Philips van Egmond, dont les possessions furent confisquées. C’est ainsi que les Etats de Hollande devinrent propriétaires de Purmersteijn en 1579. Le château fut alors utilisé pour des réunions et des réceptions. Au 18e siècle, la Hollande connut toutefois une grande pauvreté. L’entretien du château en souffrit et Purmersteijn tomba alors en ruine. En 1729, les Etats de Hollande déclarèrent le château inhabitable et en firent don à la ville de Purmerend. Douze ans plus tard, le conseil municipal décida de démolir Purmersteijn.  Le château ne peut donc plus être visité, mais son existence fait partie entière de l’histoire de Purmerend.